Garage Letellier réalise pour vous toutes vos démarches administratives concernant le changement de certificat d'immatriculation et la commande de carte grise. Professionnel agrée

Primes à la conversion accordée en 2019

prime à la conversion

Avec un total de 820 millions d'euros distribués à plus de 376.000 bénéficiaires, le succès de la nouvelle prime à la casse s'est confirmé en 2019. En effet, depuis le 1er août 2019, les conditions ont été durcies. Cela a permis de réduire fortement la part des diesel acquis avec cette aide financière.

Succès de la prime à la casse

Relancée en 2018, la prime à la conversion a connu un franc succès auprès des Français. Ce dispositif a pour objectif d’accélérer le renouvellement du parc automobile. Ainsi, nombreux sont les véhicules assez anciens qui ont pris le chemin de la casse. Par conséquent, leurs propriétaires ont pu bénéficier d'une aide à l'achat d'une voiture neuve ou d'une occasion récente.

Quel est le prix moyen de la subvention ?

En 2019, 820 millions d'euros ont été versés aux 376.831 demandeurs. En moyenne, cela représente, une prime de 2 176 euros. Ainsi, ce chiffre est beaucoup mieux qu’en 2018. En effet, 253.412 subventions avaient été accordées en 2018. Le montant moyen de la subvention était légèrement inférieur, à 1973 euros.
Les Français ont été séduits par cette nouvelle prime, c’est la raison pour laquelle le gouvernement avait rapidement doublé son objectif, de 500.000 aides versées à 1 million pendant le quinquennat d'Emmanuel Macron.

L’objectif sera -t-il atteint rapidement ?

Si le dispositif continue de connaître un tel succès, l’objectif pourrait être atteint assez rapidement. Cependant, depuis le 1er août 2019, les conditions pour l’obtention de cette aide a été durcies, ce qui a entraîné une baisse du nombre de primes versées.
D’après le Ministère de la Transition écologique et solidaire, 110.000 primes ont été accordées entre le 1er août et le 31 décembre 2019, soit une moyenne de 22.000 primes par mois, contre un peu plus de 38.000 par mois entre janvier et fin juillet 2019. A ce rythme, l’objectif du million de primes ne serait donc pas atteint qu’en mi-2021.

Baisse des primes accordées : quelles en sont les causes ?

Parmi les changements apportés aux conditions d'obtention de la prime, on a constaté la réduction importante du diesel.

Vignette Crit'Air 2

En effet, les voitures roulant au gazole représentaient 48% des primes accordées, en 2018. Désormais, on sait que les voitures Crit'Air 2 n'en représentaient plus que 5%, depuis le 1er août, soit un taux maximum pour les voitures diesel. Cette vignette concerne à la fois les diesels immatriculés, depuis 2011 et les essences entre 2006 et 2010.

Véhicule électrique Crit'Air1

La plupart des primes accordées, depuis le 1er août 2019, sont des véhicules thermiques Crit'Air 1. Ils représentent plus de 8 véhicules sur 1, devant les voitures 100% électriques et les hybrides rechargeables. Cependant, les achats restent plutôt orientés vers de l'occasion, avec 67% des primes accordées depuis le 1er août. Certes, le diesel est moins présent du côté des acquisitions, cependant, il reste bien ciblé pour finir à la casse. Depuis le1er août, 81% des véhicules mis au rebut sont des diesels. En 2018, l'âge moyen des véhicules retirés du parc était de 19 ans.

La prime à la conversion se recentre plus sur les ménages les moins favorisés, avec un montant accordé, selon un revenu fiscal de référence par part qui doit être inférieur ou égal à 13.489 euros. Si on en croit les chiffres du ministère, l’objectif est atteint, avec 90% des bénéficiaires faisant partie des 5 premiers déciles, soient 50% des Français qui gagnent le moins.

ch be lu ca